Cinéaste indépendant, passionné tant par la réalisation cinématographique que par son enseignement, et également créateur digital de carrière (applications multimédia), c’est finalement le poids des années et une insatiable fascination pour le médium qui m’ont poussé à me lancer dans l’écriture et le décryptage de la création filmique. Comme la plupart des cinéastes, j’ai emprunté la voie d’un apprentissage assidu autodidacte.

J’aurais adoré rencontrer un endroit comme celui-là à « 16-17 ans ». Les cinéastes de demain peuvent être partout tant « dans les écoles de cinéma » que « dans la rue ». « C’est la raison d’être de mes ateliers », Claude Lelouch.

C’est ce même regret de ne pas avoir rencontré un « endroit comme celui-là » qui a rendu évident cette nécessité de concourir à la démocratisation et à la démystification du savoir et de la pratique cinématographique. Firstfilm est né de ce constat mais aussi, et surtout, de mon ambition personnelle à souhaiter réaliser mon premier film en indépendant, de manière pragmatique et professionnelle.

A l’heure où Steven Sodebergh, le plus jeune lauréat de la Palme d’Or du Festival de Cannes, a réalisé son premier film avec un iPhone et déclare avoir vécu l’une des expériences les plus libératrices de toute sa carrière de cinéaste, il semble désormais évident de proposer à l’aspirant cinéaste un format d’apprentissage cinématographique accessible et résolument pragmatique permettant de délivrer l’ensemble des clefs artistiques et techniques nécessaires à une première pratique et production indépendante de niveau professionnel et économiquement abordable.

Merci de votre visite! Mike.